Jaime le Calvados Je deviens ambassadeur du Calvados
Bordé d’un littoral de près de 120 km et porté par un arrière pays pluriel, le Calvados est riche de ses paysages et de son patrimoine. Sa double identité "terre et mer", la proximité de la région parisienne, de la Grande-Bretagne et la présence de nombreux axes de communication a façonné l'âme du plus grand département bas-normand. Le Calvados est une terre d'accueil et de rencontres pour ceux qui y vivent, y voyagent ou y entreprennent.
Attaché à son histoire, acteur de son temps, le Calvados se projette vers l'avenir que ce soit par ses nombreuses filières économiques d'excellence, son offre touristique moderne et sa vie culturelle bouillonnante. Le Calvados est à découvrir sans plus attendre.
Calvados vue du ciel
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - le Bocage
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Honfleur
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Ouitreham
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Container
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Char à voile
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Agriculture
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Port en Bessin
Francis Cormon
Laurence Meunier
Une passion nommée cheval © Aprim

Laurence Meunier

date de publication20 juin 2014 tags : JEM, Laurence Meunier, Hippolia Commentez vous aussi 0 commentaire(s)

Présidente du pôle de compétitivité Hippolia et du jumping de Cabourg, à la tête de son entreprise Ecolit, Laurence Meunier a placé le cheval au centre de sa vie. Et attend avec impatience les Jeux équestres mondiaux cet été à Caen.

La Parisienne de naissance est devenue une Calvadosienne de cœur ! Solidement implantée aux portes du pays d’Auge (elle y compte sa maison et son entreprise), farouchement amoureuse de ce territoire équin par excellence, Laurence Meunier sait parler du Calvados et de son atout cheval, sa passion, sans se forcer : « c’est le département équin le plus œcuménique qui regroupe de façon massive l’ensemble des disciplines, à la fois le trot, le galop ou le cheval de sport mais aussi le plus facilement accessible depuis Paris », note-t-elle. Et côté cheval, Laurence Meunier sait de quoi elle parle !

Des poneys du Bois de Boulogne à la compétition
Dès son plus jeune âge, elle côtoie des chevaux l’été chez ses grands-parents. « Mon premier contact sera avec les poneys du Bois de Boulogne puis j’ai commencé à monter dans un centre équestre de la vallée de Chevreuse. »  C’est dans l’Eure, où ses parents ont une maison de campagne, qu’elle commence la compétition, « des épreuves de classe B comme on disait à l’époque. » Offert par son parrain, son premier cheval, une jument, va lui permettre de poursuivre les concours. « C’est une grande chance de naître avec une passion ! J’ai pu la décliner sous tous ses aspects. »

A la tête d’une écurie de concours
Très vite, l’étudiante, jeune mariée, va faire le choix du Calvados, grâce au haras de Croissanville qu’elle achète et qu’elle s’empresse de restaurer. Rapidement, avec l’acquisition de plusieurs chevaux, Laurence Meunier est à la tête d’une écurie de concours de haut niveau (40 chevaux, 20 au travail, 20 d’élevage), avec de « très bons » cavaliers espagnols. « C’était une vie de nomade, six mois de l’année partie. J’ai arrêté en 2000. » En 1995, elle monte sa société Ecolit, spécialisée dans les litières de lin pour chevaux. « Le champion Eric Navet a été le premier à tester mon produit et tous les grands cavaliers ont suivi. Ce qui a permis de faire décoller l’activité. » Depuis peu, un nouveau bâtiment abrite la société, face à son haras, bien positionnée le long de la RN 13 Caen-Lisieux.

« J’aime la remise en question »
Une nouvelle étape pour Laurence Meunier, femme active, débordante de vie et d’enthousiasme. « Je n’aime pas la monotonie, je préfère la remise en question et la découverte. » En 2002, la maladie, une sclérose en plaques, se déclare. Elle la transforme en force. « La maladie et le cheval sont une école de la vie et de l’humilité. » Depuis 2004, elle préside aux destinées du célèbre Jumping de Cabourg, « le plus grand en nombre de participants français de tout niveaux et ses 4 pistes », dont tous les bénéfices vont désormais à l’Arsep, l’Association pour la recherche sur cette terrible maladie. « Près de 500.000 euros ont déjà été reversés », s’en félicite la présidente, qui n’arrête jamais.

« Un rendez-vous planétaire »
Sa passion du cheval la conduit aussi au Conseil des chevaux (elle en est la vice-présidente) puis au sein du pôle de compétitivité Hippolia, seul pôle équin en France, qu’elle préside depuis 2007. Fine connaisseuse du tissu régional, Laurence Meunier œuvre au rapprochement entre entreprises, organismes de formation et de recherche. « Le réseau est constitué (plus d’une centaine de membres), il faut maintenant aider à faire émerger les projets innovants. »
Cet été (du 23 août au 7 septembre), l’organisatrice née va assister en spectatrice engagée aux Jeux équestres mondiaux FEI Alltech 2014, dont elle est administratrice. Du saut d’obstacles à la voltige, elle suivra les épreuves avec son œil d’experte. «  C’est un rendez-vous planétaire, un événement exceptionnel pour la région. Il faut que tous les Normands aient le sourire et soient accueillants. L’enjeu va bien au-delà du cheval. » Laurence Meunier n’a décidément pas fini de décliner sa passion nommée cheval.
Rédigé par : Comité Départemental du Tourisme du Calvados


Réagissez Amusant Intéressant Surprenant Passionnant
Laurence Meunier

À propos de Laurence MEUNIER (Présidente du pôle de compétitivité Hippolia et du jumping de Cabourg)

A propos de Laurence Meunier
• Née à Neuilly-sur-Seine en 1964
• Achat de sa maison, le haras de Croissanville, en 1985
• Devient présidente du pôle de compétitivité Hippolia

Ses lieux favoris
• La promenade Marcel Proust, pour la beauté du lieu
• Les jardins du château de Canon, pour la qualité du parc
• Le cimetière américain de Colleville-sur-Mer, pour l’émotion de l’endroit
Partager
0 Commentaire(s)
Veuillez vous connecter pour publier un commentaire | Pas encore de compte ? Inscrivez-vous
Identifiant  
Mot de passe
Ils aiment le Calvados

Ils aiment le Calvados

Au travers des portraits des Ambassadeurs, retrouvez les témoignages de femmes et d'hommes qui aiment et font le Calvados. Découvrez leurs histoires, leurs passions et leurs savoir-faire. Partez à la rencontre de personnages et de nouveaux talents qui font aujourd'hui du Calvados une terre empreinte de tradition et de modernité, forgée par son histoire et tournée vers son avenir. Pour en découvrir davantage, rejoignez la communauté des Ambassadeurs du Calvados.


Où sont les portraits ?




Portraits récents


Laurence Meunier
Laurence MEUNIER
20/06/2014

Nicole Gourmelon : une ambition pour le Calvados
Nicole Gourmelon
10/03/2014

Marc Legrand : la culture du goût
Marc Legrand
22/01/2014

Michèle Frêné : le Calvados à la Une
Michèle Frêné
19/12/2013

Patrick Montel : amoureux du coin
Patrick Montel
04/11/2013

Karin Warin, créatrice de Clopinette.fr
Karin Warin
16/10/2013

Thomas Dandois, du pays d’Auge au monde
Thomas Dandois
09/10/2013

Michel Bruneau, les pieds dans le plat !
Michel Bruneau
16/07/2013

Rémi Dupuy, directeur régional de France Télécom Orange Basse-Normandie
Rémi Dupuy
10/07/2013

La danse selon Catherine Gamblin-Lefèvre

Tous les portraits

Ambassadeurs récents


Ghislaine Catel
19/06/2017
Pierre pierrg
01/05/2017
img-0169.jpg
ROGER MAURICE
25/01/2017
BARBARA BG14
19/09/2016
amandine am-76
18/07/2016
J'aime le Calvados
Devenez ambassadeur du département
Newsletter
Restez informé !



Une initiative de
Comité départemental du tourismeConseil Général du CalvadosCalvados stratégie
Contactez-nous


Réalisation Web-Interactive