Jaime le Calvados Je deviens ambassadeur du Calvados
Bordé d’un littoral de près de 120 km et porté par un arrière pays pluriel, le Calvados est riche de ses paysages et de son patrimoine. Sa double identité "terre et mer", la proximité de la région parisienne, de la Grande-Bretagne et la présence de nombreux axes de communication a façonné l'âme du plus grand département bas-normand. Le Calvados est une terre d'accueil et de rencontres pour ceux qui y vivent, y voyagent ou y entreprennent.
Attaché à son histoire, acteur de son temps, le Calvados se projette vers l'avenir que ce soit par ses nombreuses filières économiques d'excellence, son offre touristique moderne et sa vie culturelle bouillonnante. Le Calvados est à découvrir sans plus attendre.
Le Calvados vu du ciel - Honfleur
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Agriculture
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - le Bocage
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Ouitreham
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Char à voile
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Container
Francis Cormon
Le Calvados vu du ciel - Port en Bessin
Francis Cormon
Calvados vue du ciel
Francis Cormon
La danse selon Catherine Gamblin-Lefèvre
« À l'âge de 23 ans, j'ai découvert la danse contemporaine et j'ai eu un petit coup de foudre... » / © H. confrère

La danse selon Catherine Gamblin-Lefèvre

date de publication 3 mai 2013 tags : Falaise, danse Commentez vous aussi 0 commentaire(s)

Pour Catherine Gamblin-Lefèvre, la danse contemporaine est accessible à tous. C’est avec cette volonté d'ouverture qu'elle a créé à Falaise le festival La Danse de tous les Sens qui mêle spectacles professionnels, amateurs et scolaires, mais aussi l’association Chorège qui fait danser toute l'année le Pays de Falaise.

Chorégraphe autodidacte, Catherine Gamblin-Lefèvre a tout d’abord enseigné non pas la danse… mais le sport. Durant sa carrière de professeur d’EPS, de 1978 à 2009, elle s’est spécialisée au fil du temps dans la danse. « Au fur et à mesure, j'ai beaucoup chorégraphié pour des élèves de collège et de lycée, puis pour une compagnie amateur que j'ai eue pendant 10 ans. Et il y a trois ans, j'ai eu une première expérience professionnelle en tant que chorégraphe pour une pièce danse/théâtre*. Mais mon activité de base, c'est l'enseignement et la création avec un public plutôt amateur, avec toujours une exigence plutôt poussée. »

Saisir au mieux l'expression de chacun
Dans ses chorégraphies, Catherine Gamblin-Lefèvre ne cherche pas en premier lieu la virtuosité technique, mais plutôt la singularité de chacun et la justesse du mouvement. « Je pense que cela amène l'émotion. On n'est pas du tout dans un travail de récitation ou de virtuosité, même si celle-ci peut être présente. » La chorégraphe travaille ainsi beaucoup en improvisation : elle donne des contraintes, expérimente avec le danseur, puis met en espace et en forme. « C'est sûrement un défaut, mais j'ai toujours peur que le public s'ennuie. Donc, je suis très sensible à la durée des choses et au rythme dans une pièce. »

Le festival La Danse de tous les sens
« En 2001, le rectorat et la DRAC m'ont demandé de créer un enseignement de spécialité danse au lycée Louis Liard à Falaise. Suite à cela, je me suis dit qu'il fallait faire vivre la danse dans cette ville. » Catherine Gamblin-Lefèvre a donc créé en 2003 le festival La Danse de tous les sens, avec comme objectif de montrer la danse sous toutes ses formes : celle pratiquée par les professionnels bien sûr, mais également par les amateurs et les scolaires. L'événement, qui souffle cette année ses 11 bougies, a beaucoup évolué depuis sa création. Il propose aujourd'hui deux à trois spectacles professionnels par soir, mais aussi des expositions, des projections de films, etc. La semaine se termine en point d'orgue le samedi par « la grande rencontre » durant laquelle plus de 500 danseurs professionnels, amateurs ou scolaires se succèdent sur l’ensemble de la journée.

Danse contemporaine… pour tous
Loin de tout élitisme, Catherine Gamblin-Lefèvre souhaite développer cette discipline et la faire découvrir au plus grand nombre. « On peut commencer la danse à n'importe quel âge et sans prérequis techniques. J'ai par exemple permis à des personnes du troisième âge de pratiquer la danse et de se produire devant un public. (…) Tout le monde peut danser : hommes comme femmes, jeunes ou plus âgés, personnes en situation de handicap, etc. Ça maintient en forme, c'est évident, mais c’est également une démarche d'ouverture vers les arts. »

* : Tout est normal mon cœur scintille de et avec Jacques Gamblin.


Pour aller plus loin :
Le site du festival La Danse de tous les sens
Le site de l’association Chorège
Lire l'intégralité de cet entretien sur le site du conseil général du Calvados
Rédigé par : Conseil Général du Calvados


Réagissez Amusant Intéressant Surprenant Passionnant
La danse selon Catherine Gamblin-Lefèvre

À propos de Catherine Gamblin-Lefèvre

1997 : qualification pour le festival national UNSS de danse d’une équipe de six garçons et six filles du lycée Louis Liard de Falaise. « On avait créé une chorégraphie avec des garçons qui n'avaient jamais fait de danse mais qui étaient plutôt des sportifs purs et durs. Cela a été un très grand moment d'émotion avec les élèves. On est ressortis dans les six meilleures chorégraphies et on a reçu le prix spécial du jury. Cela a été le début de pas mal de choses. »

1998 : nouvelle qualification au festival national UNSS de danse avec des élèves du lycée Louis Liard. Première compagnie amateur. « C'est certainement là que j'ai pris confiance en moi concernant la chorégraphie. Falaise a commencé à être regardée comme un lieu de danse… »

2001 : création de l'enseignement spécialité danse au lycée Louis Liard de Falaise. « Je suis passée tout d'un coup de prof d’EPS à prof de danse et je suis rentrée de plein fouet dans l'étude de l'histoire de la danse. Il a fallu que je décortique les pièces au programme du bac, que je m'affûte en histoire de la danse. »

2003 : Première édition du festival La Danse de tous les sens. « Je suis très contente d'avoir mis en place ce festival. En fait, j'ai plein d'envie et plein de rêves comme cela. À un moment donné, ils deviennent réalité grâce aux gens qui m'entourent, qui m'aident et me soutiennent. »



Lieux préférés :

La Chapelle Saint-Vigor à Saint-Martin-de-Mieux
« Pendant le festival, la danse ne reste pas cantonnée à des lieux qui lui sont réservés comme le forum ou des studios de danse. On investit aussi des lieux patrimoniaux pour les faire découvrir ou redécouvrir. Dans les lieux que j'ai investis et que j'aime bien, il y a par exemple la chapelle Saint-Vigor qui a été restaurée et redécorée par l'artiste japonais Kuoji Takubo. C’est un lieu très petit, très mignon, mais très atypique, avec par exemple des tuiles en verre de couleur et puis, à l'intérieur, différentes couches qui ont été grattées, entièrement décorées de fleurs de pommier. Un lieu pas très connu mais très visité par les Japonais. »

L’IMEC, abbaye d’Ardenne, à Saint-Germain-la-Blanche-Herbe
« J'ai eu aussi un coup de cœur grâce à la danse pour ce lieu. Un jour, une de mes élèves avait été invitée par un chorégraphe breton à monter un moment dansé dans cette abbaye. En-dehors du fait que c'est un lieu d'archives, c'est vraiment un lieu d'une grande paix, d'une grande sérénité, et on peut vraiment l'investir de maintes façons, parce qu'il est varié. Il y a de petits jardins, il y a l'abbaye, etc. »
Partager
0 Commentaire(s)
Veuillez vous connecter pour publier un commentaire | Pas encore de compte ? Inscrivez-vous
Identifiant  
Mot de passe
Ils aiment le Calvados

Ils aiment le Calvados

Au travers des portraits des Ambassadeurs, retrouvez les témoignages de femmes et d'hommes qui aiment et font le Calvados. Découvrez leurs histoires, leurs passions et leurs savoir-faire. Partez à la rencontre de personnages et de nouveaux talents qui font aujourd'hui du Calvados une terre empreinte de tradition et de modernité, forgée par son histoire et tournée vers son avenir. Pour en découvrir davantage, rejoignez la communauté des Ambassadeurs du Calvados.


Où sont les portraits ?




Portraits récents


Laurence Meunier
Laurence MEUNIER
20/06/2014

Nicole Gourmelon : une ambition pour le Calvados
Nicole Gourmelon
10/03/2014

Marc Legrand : la culture du goût
Marc Legrand
22/01/2014

Michèle Frêné : le Calvados à la Une
Michèle Frêné
19/12/2013

Patrick Montel : amoureux du coin
Patrick Montel
04/11/2013

Karin Warin, créatrice de Clopinette.fr
Karin Warin
16/10/2013

Thomas Dandois, du pays d’Auge au monde
Thomas Dandois
09/10/2013

Michel Bruneau, les pieds dans le plat !
Michel Bruneau
16/07/2013

Rémi Dupuy, directeur régional de France Télécom Orange Basse-Normandie
Rémi Dupuy
10/07/2013

La danse selon Catherine Gamblin-Lefèvre

Tous les portraits

Ambassadeurs récents


img-0169.jpg
ROGER MAURICE
25/01/2017
BARBARA BG14
19/09/2016
amandine am-76
18/07/2016
envol.jpg
Beryl
10/05/2016
Mélissa MélissaB
25/03/2016
J'aime le Calvados
Devenez ambassadeur du département
Newsletter
Restez informé !



Une initiative de
Comité départemental du tourismeConseil Général du CalvadosCalvados stratégie
Contactez-nous


Réalisation Web-Interactive